Historique des fleuristes

Si l'art floral est très ancien, le métier de fleuriste tel qu'on le connait aujourd'hui n'est apparu qu'à la fin du 19e siècle. Retour sur les origines du métier.

Évolution du mot « fleuriste »

Le terme fleuriste a été utilisé pour la première fois au 17e siècle1. À l'époque il désignait une personne spécialisée dans la culture de nouvelles variétés de fleurs. Ce n'est qu'à la fin du 19e siècle que le mot a été employé dans le sens de marchand de fleurs coupées.

Apparition de l'art floral

Dès l'Antiquité, les fleurs étaient appréciées et offertes pour des occasions particulières. À Rome par exemple il y avait les Coronarii. Ces personnes étaient des confectionneurs de couronnes. À l'époque, chaque couronne avait sa signification2 :

  • La couronne obsidionale était offerte en guise de récompense au général vainqueur du siège des villes conquises.
  • La couronne civique était elle une récompense donnée à celui qui sauvait les citoyens lors d'un combat
  • La couronne florale était quant à elle posée sur la tête des morts.

Petit à petit, l'art floral s'est imposé. Au Moyen-Âge, les femmes utilisaient même les roses pour embellir leurs tenues.

Ce n'est qu'au 12e siècle que les fleurs vont commencer à faire leur apparition dans les maisons avec les guirlandes de fleurs par exemple. Au 13e siècle, plusieurs corporations voient le jour comme celle des « chapeliers de fleurs »2. Ces derniers avaient pour travail de tresser des couronnes de fleurs aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

À la Renaissance, les compositions florales et l'art floral deviennent de plus en plus recherchés, puis en 1830 Madame Prévost ouvre la première boutique de fleurs à Paris, au Palais-Royal1. La boutique ne permettait qu'à un seul client d'entrer3. 10 ans plus tard, c'est la boutique de Lachaume qui ouvrit rue de la Chaussée-d'Antin et qui en 1870 déménagea 10 rue Royale.

La première école des fleuristes à former des jeunes au CAP de fleuriste en apprentissage, fondée par André Baumann, a ouvert à Paris vers 19402. Le brevet professionnel (BP) a été créé en 1973. Cette nouvelle formation permet aux futurs fleuristes de recevoir un enseignement sur la créativité, la gestion et la comptabilité.

Au fil du temps, la compétition entre les fleuristes s'est développée comme la coupe qui a lieu tous les 4 ans. Toutes ces compétitions sont en partie responsables du développement de l’excellence, de la solidité, de la diversité, de l’originalité et de la créativité de compositions florales4.

Création des grandes marques et des franchises

L'évolution du marché des fleuristes passe aussi par l'arrivée de grandes marques et franchises comme Interflora. Le réseau Interflora a été créé en 1946. La marque a continué à évoluer au fil du temps avec en 1950 la création de son logo, en 1998 le lancement du site internet et en 2013 la sortie de l'application mobile.

La renommée de ce réseau est peut-être en partie due à Jean-Michel Mertens du groupe d'art floral Interflora qui a été, en 1979, le premier Français à remporter la coupe du monde des fleuristes à Melbourne en Australie.

Un des autres groupes très connus est celui de Monceau Fleurs qui comprend 3 enseignes :

  • Monceau : créée en 1965 l'enseigne compte plus de 160 magasins6 ;
  • Happy : créé en 2005 ;
  • Rapid'Flore : plus de 160 magasins depuis sa création en 1995 en Normandie.

Au total, ces 3 enseignes représentent plus de 450 boutiques en France et dans 7 autres pays.

Informations sur les fleurs et fleuristes

Nous vous proposons quelques pages d'informations sur le métier de fleuriste ou sur les bouquets en général.